Rafraîchir son logement avec le meilleur modèle de pompe à chaleur : comment s’y prendre ?

0
955
Pompe chaleur

La pompe à chaleur est un dispositif qui emploie les ressources naturelles (terre, l’air ou l’eau) pour produire de l’énergie. Ces différentes sources d’énergie sont respectivement exploitées avec des pompes à chaleur aérothermique (air/eau/et air/air) et géothermique (sol/eau et eau/eau).

Aujourd’hui, les pompes à chaleur permettent des usages multiples pour rafraîchir ou chauffer et produire de l’eau. Certaines d’entre elles assurent à la fois le rafraîchissement et le chauffage (pompe à chaleur réversible ou climatisation réversible). La PAC est aussi un système intéressant d’un point de vue économique et écologique et constitue une alternative à la chaudière classique. Souhaitez-vous rafraîchir votre logement avec le bon modèle de pompe à chaleur ? Voici quelques conseils et astuces qui vous orientent en ce sens.

Comprendre le principe de fonctionnement des différents modèles de pompe à chaleur

Le principe de fonctionnement d’une pompe à chaleur (PAC) est assez simple. Il s’agit d’employer les calories de l’eau, de l’air ou du sol. La PAC les restitue ensuite dans votre résidence sous forme de froid ou de chaleur. Toutefois, ce fonctionnement possède des subtilités qui varient en fonction des différents modèles (PAC aérothermique, PAC géothermique) de pompe à chaleur. En cela, il existe quelques éléments qui permettent de mieux orienter la sélection de votre pompe à chaleur.

C’est notamment le cas du coefficient de performance (COP) défini par le rapport en kilowattheure (kWh) entre la quantité d’énergie produite et la quantité d’énergie consommée. À titre d’exemple, un COP de 5 signifie qu’une pompe à chaleur restitue 5 kWh d’énergie pour chaque kWh d’énergie employé. Il faut aussi porter une attention particulière à la température minimale à laquelle la pompe à chaleur peut fonctionner. Il s’agit d’une donnée essentielle qui permet d’être sûr que votre pompe à chaleur fonctionne correctement en cas de grand froid.

Pompe à chaleur aérothermique

La pompe à chaleur aérothermique présente de nombreux avantages pour votre logement. D’un côté, elle peut servir de climatisation pendant les périodes d’été. Vous pouvez également l’utiliser comme chauffage durant la saison froide. Deux modèles de pompe à chaleur aérothermique sont présents sur le marché. Il s’agit entre autres de la pompe à chaleur air-eau et de la pompe à chaleur air/air.

La première transforme et répartit dans votre intérieur l’air porté à la bonne température grâce au circuit de chauffage existant. De plus, elle est utile pour produire de l’eau chaude sanitaire. Convenant aussi bien aux rénovations qu’aux constructions neuves, les pompes à chaleur air/eau peuvent produire du froid seulement si elles sont réversibles. Il est aussi important d’être muni d’un plancher chauffant, des radiateurs ou des convecteurs afin d’éliminer la condensation créée par cette réversibilité.

Bien qu’elle soit coûteuse en termes d’installation, la PAC air/eau permet de faire des économies très importantes sur vos factures d’énergie. En revanche, la PAC air/air permet d’économiser jusqu’à 35 % de consommation d’énergie comparativement à un système de chauffage classique. Elle traite l’air extérieur et l’amène à la température désirée avant de le redistribuer via les unités intérieures installées dans votre résidence.

Pompe à chaleur géothermique

Ce type de PAC capte la chaleur du sol à des profondeurs qui peuvent s’étendre jusqu’à 100 mètres. Il s’agit d’une PAC eau/eau très efficace, mais elle nécessite de lourds travaux et un gros investissement. Les mêmes bémols s’appliquent notamment à la PAC eau/eau qui fonctionne par aquathermie.

Sélectionner une pompe à chaleur écoresponsable

En plus des atouts financiers, l’installation d’une pompe à chaleur présente généralement des avantages pratiques et environnementaux. En effet, une PAC garantit un niveau élevé d’efficacité et de performance. Elle fonctionne grâce à des sources d’énergie renouvelable, ne libère pas de fumée et ne produit pas de déchet pouvant poser problème au niveau écologique.

Son impact carbone est donc très inférieur à celui des dispositifs qui fonctionnent aux énergies fossiles. En clair, son rendement dépasse largement celle des systèmes de chauffage classique. Ainsi, vous pouvez par exemple substituer votre chaudière avec une PAC air/eau.

Remplacer votre chaudière par une pompe à chaleur air/eau

Remplacer votre chaudière par une pompe à chaleur

Une pompe à chaleur air/eau est une option idéale pour votre logement en remplacement de votre chaudière. Techniquement, ce type de pompe à chaleur se substitue tout simplement à la chaudière. Tout comme la PAC monobloc de 8kw à 16kw, il n’est pas nécessaire de faire gros travaux dans votre habitation puisque vous maintenez votre installation actuelle (radiateurs, tuyaux…). Néanmoins, certains modèles ne possèdent pas la fonction, de production d’eau chaude sanitaire. Dans ce cas précis, il faudra conserver le système existant ou

 compléter votre installation avec un chauffe-eau dynamique.

Recourir au financement de l’installation d’une PAC air/eau à votre résidence

Recourir au financement de l’installation d’une PAC

L’installation d’une pompe à chaleur pour les foyers représente un investissement conséquent dès le début. Cependant, les pouvoirs publics encouragent désormais cette opération via des aides financières. Ces derniers permettent de compenser le tarif lié au montage d’une PAC. Ainsi, la mise en place d’une PAC air/eau permet de profiter des aides publiques. Il s’agit entre autres du crédit d’impôt, de l’aide de l’ANAH ou MaPrimeRénov’. Contrairement aux systèmes air/eau, l’installation d’une pompe air/air n’est pas éligible aux aides financières de l’État.