Travaux de construction ou rénovation : les différents travaux de maçonnerie

0
804
construction-maison

Qu’il s’agisse d’une nouvelle construction, d’une rénovation, d’un aménagement ou d’une extension, il est clair que la maçonnerie est toujours au rendez-vous. Généralement, elle joue un rôle prépondérant pour chaque étape du chantier.

Pour la réalisation d’un projet particulier, il est important de savoir que les travaux de petite maçonnerie, les gros œuvres et les secondes œuvres, que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur, sont complémentaires. Zoom sur les travaux de maçonnerie pour mieux préparer son projet.

Quels sont les principes des travaux de petite maçonnerie ?

Comme leur nom l’indique, les travaux de petite maçonnerie indiquent les ouvrages légers. Cela concerne généralement les travaux à l’intérieur ou à l’extérieur. Pour votre projet de construction ou de rénovation, il est important de faire appel à un maçon professionnel et compétent comme celui qui se trouve sur https://www.entreprise-maconnerie-31.fr/ pour la réalisation de cette catégorie de chantier.

En réalité, il est amené à réaliser la menuiserie, les murets, les éléments d’architecture des façades, la peinture, le bardage, la terrasse, le treillis, la maçonnerie extérieure comme les escaliers ou encore les bordures, la maçonnerie paysagère comme le jardin… La liste peut être longue.

Faire appel à un professionnel pour un travail de qualité et durable

En règle générale, les travaux de petites maçonneries sont essentiels pour valoriser les constructions. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il est nécessaire de les confier à des professionnels.

Ces derniers disposent spécialement les connaissances et les compétences requises pour entamer ce type de mission. Généralement, les maçons qualifiés peuvent être pluridisciplinaires. Ils sont en mesure d’assurer diverses techniques.

Dans le cadre de leur intervention, les maçons peuvent être amenés à lire les plans établis par les architectes, monter des échafaudages, installer les joints, ouvrir ou fermer une cloison, démolir, préparer et appliquer les enduits…

Ce qui démontre clairement les différentes tâches incluses dans un projet de construction ou de démolition. Toutefois, les techniques mises en place dépendront plus de l’ampleur des travaux à réaliser et des besoins des propriétaires. Les petites maçonneries sont surtout importantes lors d’une nouvelle construction et de rénovation.

Zoom sur le gros œuvre

Si les petites maçonneries sont essentielles, le gros œuvre est aussi au rendez-vous. Il fait d’ailleurs partie des phases de construction des maisons ou immeubles. Il est surtout mis en œuvre pour assurer la stabilité et la solidité générale du bâti.

Généralement, on retrouve le gros œuvre pour la maçonnerie extérieure. Cette étape incluse notamment une étude du sol, le terrassement et les fondations, les travaux d’assainissement ou encore le soubassement.

L’étude du sol est l’étape qui permet de connaître le type de fondation à couler et aussi les risques du terrain pour la construction. Le terrassement, lui, consiste à aplanir et à creuser pour permettre aux fondations d’adhérer.

Dans le cas d’un projet d’agrandissement, les maçons peuvent être amenés à faire l’extension d’une habitation et aussi le coulage de la dalle en béton.

De son côté, l’assainissement consiste à raccorder l’édifice aux systèmes d’évacuation des eaux usées ou domestiques. Enfin, le soubassement est établi au niveau du sol à partir du rez-de-chaussée. Tout dépendra notamment de la configuration du terrain.