Comment vérifier le bon fonctionnement d’une vmc ?

0
238
Comment vérifier le bon fonctionnement d'une vmc ?

Pour améliorer la qualité d’air dans votre habitation, il existe différents types de systèmes parmi lesquels la ventilation mécanique contrôlée. Vous souhaitez installer ce dispositif chez vous, mais vous ne savez pas les dispositions à prendre pour son bon fonctionnement et pour son entretien? Voulez-vous avoir quelques orientations pour assurer la bonne marche de votre VMC ? En voici quelques-unes.

Vérifier les bouches d’extraction avec une feuille

Pour contrôler le bon fonctionnement d’un système de ventilation, il convient de vérifier les bouches d’extraction. Pour des informations plus élaborées, cliquez ici et découvrez mieux tout ce qui a rapport avec ce système. Il s’agit en effet d’un composant qui est disposé dans plusieurs pièces où l’humidité est surtout présente. Il aspire l’air vicié chargé dans une maison et plus particulièrement dans la cuisine, la salle de bain ou encore la buanderie.

Pour le contrôle, si vous ne voulez pas faire appel à un professionnel, vous pouvez essayer une méthode simple pour tester vous-même votre bouche d’extraction. Il suffit de vous munir d’une feuille que vous devez présenter devant chaque bouche d’extraction. Lors de ce test, si la feuille se colle à la bouche, c’est que la VMC fonctionne parfaitement puisqu’elle extrait l’air. Dans le cas contraire, c’est qu’elle ne répond plus correctement et est défaillante.

Faire appel à un professionnel pour vérifier

Si vous pensez que votre système de ventilation rencontre un dysfonctionnement, vous devez le faire contrôler. Le mauvais fonctionnement ou la panne d’une ventilation mécanique contrôlée peut s’expliquer par :

  • La présence des traces de moisissure ;
  • La dégradation de la peinture dans la salle de bain ;
  • Une cave trop humide ;
  • Une condensation plus importante au moment du bain.

Pour cela, en dehors de la technique de la feuille, la méthode la plus sûre pour vérifier les bouches consiste à contacter un spécialiste pour qu’il résolve le problème. Son intervention va consister à vérifier si le débit d’air extrait est suffisant et bien réglé. Comme outil, il doit se servir d’un anémomètre. Il doit aussi contrôler l’ensemble des pièces et procéder à leur nettoyage au besoin. Cette opération va assurer le bon fonctionnement de votre VMC; mais aussi sa résistance sur une longue durée. Il est d’ailleurs conseillé de faire ce contrôle chaque année. En ce qui concerne le budget à prévoir, il va dépendre du lieu où votre système est installé et de sa sécurité.

Vérifier les entrées d’air

L’une des raisons pour lesquelles votre système de ventilation peut ne pas fonctionner est l’obstruction des bouches d’air. Plusieurs précautions sont à prendre pour que vos entrées d’air ne soient pas obstruées. Pour éviter que cela n’arrive, vous pouvez par exemple faire installer vos entrées d’air au-dessus des fenêtres. Lorsqu’elles sont à cet emplacement, elles sont moins polluées. Néanmoins, si malgré les précautions, les issues viennent à être bouchées, il est important de les libérer en faisant appel à un professionnel. Pour l’opération de débouchage, il revient à ce dernier de dévisser les colliers de serrage des gaines VMC. Il doit par la suite, nettoyer les conduits à l’aide d’un hérisson de ventilation et aspirer les agglomérats de poussière. À cause des flux de poussière, il faudra se protéger avec un masque. L’opération terminée, il faudra remonter les gaines. Il faut dire que d’autres mesures sont à prendre pour que les entrées d’air ne soient pas bouchées.

Garantir une bonne hygiène      

Pour que les entrées d’air ne soient pas encrassées, il est convenable de faire un ménage de qualité en les nettoyant tous les trois mois. C’est en effet un processus qui assure l’hygiène et la circulation d’un air pur.

Alors, pour assurer un bon fonctionnement à votre VMC, vérifier régulièrement les bouches d’extraction de même que les entrées d’air. Ce sont des précautions qui s’avèrent très importantes.