Comment mettre en œuvre la main courante d’un escalier ?

La main courante offre plus de sécurité à ceux qui montent ou descendent l’escalier. Son installation est indispensable pour les seniors et les enfants. Elle leur évite les éventuelles chutes, principales sources d’accidents dans les escaliers. La mise en œuvre de la main courante d’un escalier intérieur ou extérieur d’une maison s’effectue en deux grandes étapes. La première est la fourniture du matériau de fabrication de la rampe. La deuxième est l’installation.

Quels matériaux pour la main courante d’un escalier ?

La main courante ou rampe d’escalier peut être en bois. Dans ce cas, il faut la protéger. Parmi les produits recommandés pour la protection d’une rampe en bois, citons la lasure, le vernis et bien entendu, la peinture.

La structure métallique est très courante. La ferronnerie d’art intervient pour lui donner du style. La rampe d’escalier peut alors être en fer forgé. On la protège avec une peinture antirouille. Ainsi, elle sera plus tard facile à rénover au même titre que la rénovation d’un portail en fer forgé.

On utilise différents matériaux pour apporter une touche de modernité à l’escalier, si l’on ne cite que la corde et le câble d’acier. Il est également possible d’associer la corde et le bois.

Comment installer la rampe d’escalier ?

L’installation de la rampe d’escalier commence par la détermination de son emplacement. Pour cela, déroulez votre mètre vers le haut en partant de la marche, jusqu’à 90 cm, hauteur minimale de la rampe. Marquez cette limite. Faites de même pour la première et pour la dernière marche. Vous pouvez aussi faire du marquage pour les marches intermédiaires. C’est selon la structure de l’escalier. Vous assemblerez ensuite ces marques par un trait. Ce tracé, généralement effectué sur le mur, représente l’emplacement de la main courante.

Déterminez ensuite la place des fixations. Celles-ci doivent respecter une répartition régulière, bien étudiée, le long de l’escalier. Percez des trous avec une mèche pour introduire les chevilles. Vissez alors les supports de la rampe. Posez enfin la main courante, puis immobilisez-la à l’aide de solides fixations.

Peut-on mettre en place soi-même la rampe d’escalier ?

L’assemblage et la fixation de la main courante sur la rambarde sont importants. C’est un travail d’équipe de professionnels pour un résultat optimal. Il faut que l’ensemble soit robuste tout en étant esthétique. Quoiqu’il existe des rampes d’escalier en kit qui sont très simples à installer, rien ne vaut le recours aux spécialistes. Ceux-ci sont en mesure de procéder à une vérification minutieuse de la solidité de l’installation avec les fixations afférentes. Ils pourront resserrer les vis si besoin pour votre sécurité.

Peut-on assortir l’escalier extérieur au portail en fer forgé pour pouvoir les rénover ensemble plus tard ?

C’est l’idéal pour un aménagement extérieur réussi. Essayons de mettre en situation un escalier extérieur avec son portail assorti. Qu’il soit droit ou en spirale, il doit être décoratif à souhait. Le fer forgé permet d’avoir tout type de motifs.

Plus tard, bien entendu, l’ensemble, comme toute installation métallique, va s’user avec les années, mais l’entretien et la rénovation sont faciles. Ils passent par le décapage des surfaces, avant la pose de l’antirouille et du nouveau revêtement.

Touchons deux mots, pour terminer, à propos du décapage. Le décapage d’une surface métallique est une des étapes qui précèdent la peinture. Il consiste à enlever l’ancien revêtement cloqué. Il existe plusieurs techniques de décapage d’une structure en fer forgé, à savoir :

  • Le décapage écologique au jus de citron salé
  • Le décapage à chaud ou thermique
  • Le décapage à froid ou chimique.

Laisser un commentaire